Campagne/paysage, Photos

Photo : Série (arbres)

En attendant de vous montrer mon éclipse de lune, je dois tout développer en RAW, voici « Série Arbres »

Canon 60D – F/9 – 1/320 – 10mm – ISO 100
Cliquez sur l’image pour agrandir

Canon 60D – F/9 – 1/80 – 20mm – ISO 100
Cliquez sur l’image pour agrandir
Publicités
Divers, Quoi de 9!

Quoi de 9 : La Lune va rougir ce mardi soir, comment observer l’éclipse partielle du 16 juillet 2019.

L’éclipse partielle de Lune aura lieu dans la nuit du 16 au 17 juillet 2019. L’événement sera visible depuis une grande partie de l’Europe, l’Asie, l’Australie, l’Afrique et l’Amérique du Sud. Pour regarder cette éclipse lunaire partielle, vous n’avez pas besoin de chercher un lieu d’observation éloigné des villes, contrairement à d’autres observations qui nécessitent cette précaution (les planètes ou les étoiles filantes, par exemple). La seule contrainte sera la météo.


L’éclipse partielle coïncidera avec la date de la pleine lune. Elle se lèvera à 21h45 (heure de Paris), en direction du sud est. « L’observation peut commencer dès le lever de la Lune, nous explique Florent Deleflie, astronome à l’Observatoire de Paris. Quand la Lune se lèvera, elle sera déjà éclipsée. » Le maximum de l’éclipse se produira à 23h30. L’éclipse partielle se prolongera jusqu’à 1 heure du matin. « La Lune montera à une hauteur de 10 à 15 degrés, ce qui n’est pas très haut », annonce l’astronome. Cela sera toutefois suffisant pour son observation.


Pourquoi la Lune devrait-elle rougir ?

Comme lors de la précédente éclipse lunaire, notre satellite devrait prendre une teinte rouge cuivrée : le surnom de ce phénomène, « lune de sang », n’est pas reconnu officiellement par les astronomes. Cette couleur s’explique par l’alignement des astres au cours de l’éclipse : rappelons-le, la Terre se trouve entre le Soleil et la Lune. C’est notre planète qui va projeter son ombre sur le satellite, en dissimulant la lumière émise par le Soleil.

Une éclipse partielle de Lune. // Source : Flickr/CC/Stephen Rahn (photo recadrée)

Vous savez désormais tout ce qu’il faut pour profiter de cette éclipse partielle de Lune, en espérant que la météo permette de l’observer ce mardi. 🌛

Campagne/paysage, Fleurs, Photos

Photo : Folle avoine

La folle-avoine (Avena fatua) est une espèce de plantes monocotylédones de la famille des Poaceae (Gramineae), originaire d’Eurasie. Avena fatua est une plante herbacée annuelle qui s’est répandue et naturalisée dans toutes les régions de cultures de céréales du monde. C’est une des principales adventices des grandes cultures. Des populations de folle avoine ont été signalées depuis 1985 comme résistantes à diverses classes d’herbicides dans de nombreux pays.

Lire la suite « Photo : Folle avoine »
Minimalisme, Photos

Photo : Minimalisme #1

Introduction : si je lis la définition de Minimalisme sans ajouter le mot « en photo », la définition est simple, c’est l’art de vivre avec moins, de réduire et de se contenter avec ce que l’on possède en résumé. En photo, c’est un peu la même démarche, mais c’est une discipline très difficile. Le minimalisme joue avec l’espace négatif, tout du moins, la frontière n’est pas loin! La photographie minimaliste n’est pas de la photographie « simpliste« , c’est une démarche artistique avant tout. La photo est très épurée mais elle va à l’essentiel.

Lire la suite « Photo : Minimalisme #1 »
Nuit, Photos

Photo : Lune partielle

Hier soir, ciel clair, pas de nuages, je me suis entrainé pour la première fois à photographier la lune. Une expérience que je n’avais jamais fait auparavant en vue de l’éclipse partielle du 16 juillet. Donc j’ai attendu 23h00, Canon 6D, trépied, retardateur Canon, téléobjectif Sigma 120 – 400mm f/4.5 et mon application smartphone « Sky Map« , ah j’oubliais une bière Chimay Bleue Pères Trappistes 😄 🌓

Lire la suite « Photo : Lune partielle »
Divers, Quoi de 9!

Quoi de 9 : L’éclipse partielle de Lune du 16 juillet 2019

Lors d’une éclipse partielle, seule une partie de la Lune prend une couleur cuivrée.
Photo : Carine Souplet

Au soir du 16 juillet, la Lune passe partiellement dans l’ombre de la Terre : il y a éclipse partielle de Lune, un phénomène facile à observer!

Rappelons-le, une éclipse de Lune se produit lorsque le Soleil, la Terre et la Lune sont alignés. La Lune (toujours pleine en cas d’éclipse) passe alors en quelques heures dans le cône d’ombre formé par la Terre et s’assombrit. Suivant l’alignement plus ou moins parfait des trois astres, la Lune passe entièrement ou non dans ce cône d’ombre et l’éclipse peut-être totale ou partielle. Le 16 juillet, l’éclipse n’est que partielle. Mais elle est intéressante à suivre car notre satellite passe en grande partie dans l’ombre de la Terre.

Cette éclipse se déroulant au lever de la Lune, il faut prévoir un lieu d’observation avec un horizon bien dégagé vers le sud-est, direction vers laquelle notre satellite apparaît vers 21h46 (heure de Paris). Rappelons-le, observer une éclipse de Lune est sans danger pour les yeux. Elle peut se suivre sans problème à l’œil nu mais on l’apprécie bien mieux dans une paire de jumelles ou dans un instrument astronomique.


Perso, si le temps est dégagé, l’aventure de prendre cette éclipse de lune partielle me tente bien! Hier soir le temps était couvert! Alors à vos boitiers le 16 si le ciel est dégagé 😍 📷