Cinéma, Les phrases cultes

Phrases cultes : Michel Audiard #1

Michel Audiard, né à Paris le 15 mai 1920 et mort à Dourdan le 28 juillet 1985, est un dialoguiste, scénariste et réalisateur français de cinéma, également écrivain et chroniqueur de presse. S’inspirant de la gouaille du peuple parisien, les dialogues de Michel Audiard constituent l’un des meilleurs témoignages de l’irrévérence détachée propre aux années 1960.

Michel Audiard

Les barbouzes (1964) : « Les ordres sont les suivants : on courtise, on séduit, on enlève et en cas d’urgence on épouse. »

Les tontons flingueurs (1963) : « Les cons ça ose tout, c’est même à ça qu’on les reconnaît. »

Les tontons flingueurs (1963) : «Écoute, on te connait pas. Mais laisse-nous te dire que tu te prépares des nuits blanches, des migraines, des « nervous breakdown », comme on dit de nos jours.»

Les tontons flingueurs (1963) : «Écoute, on te connait pas. Mais laisse-nous te dire que tu te prépares des nuits blanches, des migraines, des « nervous breakdown », comme on dit de nos jours.»
Les tontons flingueurs (1963) : « Les cons ça ose tout, c’est même à ça qu’on les reconnaît. »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s