Minimalisme, Photos

Photo : Minimalisme #1

Inondation #1 et éclairage urbain

Introduction : si je lis la définition de Minimalisme sans ajouter le mot « en photo », la définition est simple, c’est l’art de vivre avec moins, de réduire et de se contenter avec ce que l’on possède en résumé. En photo, c’est un peu la même démarche, mais c’est une discipline très difficile. Le minimalisme joue avec l’espace négatif, tout du moins, la frontière n’est pas loin! La photographie minimaliste n’est pas de la photographie « simpliste« , c’est une démarche artistique avant tout. La photo est très épurée mais elle va à l’essentiel.

Écrit par Sebastien Rampon

Je cite : » Alors la première chose qu’on comprend, c’est qu’il faut simplifier, simplifier et encore simplifier : le leitmotiv, c’est « moins, c’est plus » . Des éléments minimalistes supportent tout le poids de ce que vous souhaitez illustrer et transmettre, dans l’espace (le cadre ?) de votre photo. Pour y parvenir, vous avez des « outils » à votre disposition : la lumière (la couleur, les ombres, les lumières élevées, le contraste…), les matières (les textures) et les proportions (le rapport entre les lignes, les points et tout autre élément de composition de base).


Je m’essaye au minimalisme depuis un moment, je vous propose une première série. Je vous souhaite un bon dimanche 😉

Inondation #1
Cliquez sur l’image pour agrandir

Eclairage urbain
Cliquez sur l’image pour agrandir

11 réflexions au sujet de “Photo : Minimalisme #1”

    1. oups ..parti trop vite
      Même si on ne le voit pas, on « ressent » qu’autour il y a des champs, un grand vide, le néant presque. Du moins pour moi (d’autres auront leur propre idée, leur propre sensation)
      Ta deuxième image, bien que fort jolie.
      S’il n’y avait pas eu les nuages, et (le soleil JUSTE à l’emplacement de la lumière) pour moi , cela aurait été aussi une belle réussite.
      >> je pense que (et c’est encore mon idée perso) si tu n’avais pas cherché à placer le soleil à la place de la lumière, j’en aurais eu une meilleure perception. Là, mon regard va de suite dessus

      Aimé par 1 personne

      1. Intéressant ton retour et ce que tu ressens: sur la première, j’ai joué avec la ligne en diagonale des poteaux et les reflets, couleurs et rien d’autre, la première lecture est claire et rapide effectivement. La seconde, c’est vrai, j’ai ajusté le point de lumière par rapport à l’ampoule du poteau électrique urbain. Ce qui est riche, ce sont les différentes interprétations de ce que l’on ressent. Merci Yoshimi pour tes commentaires ツ

        Aimé par 1 personne

      2. Mais de rien Stéphane, tu me connais 😀
        Parfois on aime une photographie car elle nous parle, nous procure du plaisir, du bonheur , mais on n’a rien à écrire alors on y donne un « j’aime »
        Parfois on a envie d’y donner notre jugement
        Parfois d’autres …. donnent leur impression. 😉

        Aimé par 1 personne

  1. Pour moi aussi la première peut être classée (selon moi) dans minimalisme mais pas la seconde. Mais ce n’est que mon modeste avis. Parfois on en fit sans le vouloir mais quand on le veut on n’y arrive pas toujours. Une technique difficile…

    Aimé par 1 personne

  2. Le minimalisme c’est caresser ta guitare aquastique et faire corps avec le vibrato à fleur de l’eau… bravÔ 🙂 Vertigineux/euse contre-/jour/-plongée également, chapeau bas Stef, pour un début c’est concluant 😉
    Joyeux 14 🙂 Bisous.

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s