Making of Photos, Photos

Making of Photos : Gouttes

A la demande de Robert Marleau et de Pastelle, je vais vous expliquer avec plaisir à tous, comment je réalise mes photos de goutte en intérieur.

Cette construction de mini studio est artisanale, c’est presque un cube en bois, aux côtés vide, vous allez voir sur les photos. Tout est fonctionnel pour fixer plusieurs spots lumineux, des pinces, des fonds en papier Canson, une vitre, un plexiglas, un support pour le sujet à photographier et surtout un DIY (Do It Yourself) bon marché.

1 Cliquez sur l’image pour agrandir ou réduire suivant votre écran

1 – Une vue d’ensemble du mini studio d’intérieur 1


2 – Cliquez sur l’image pour agrandir ou réduire suivant votre écran

2 – Vue sur le côté gauche


3 – Cliquez sur l’image pour agrandir ou réduire suivant votre écran

3 – Une vue d’ensemble du mini studio d’intérieur 2


4 – Cliquez sur l’image pour agrandir ou réduire suivant votre écran

4 – Sur cette photo, je vous explique comment je règle mon éclairage : le spot 1 est dirigé vers un réflecteur de carton blanc, cela peut-être du polystyrène, ça fonctionne très bien, j’obtiens un éclairage doux. Le spot 2 est dirigé légèrement sur la fleur artificielle en fond. Le boitier au milieu sur trépied avec un déclencheur filaire.


5 – Cliquez sur l’image pour agrandir ou réduire suivant votre écran

5 – Une vue sur le positionnement objectif -goutte (plante+feuille) – fleur artificielle. Il faut si possible garder cette axe horizontal.


6 – Cliquez sur l’image pour agrandir ou réduire suivant votre écran

6 – Une vue de dessus pour montrer les distances: Fleur artificielle à la goutte = 20cm et goutte à l’objectif = 16cm environ.


7 – Cliquez sur l’image pour agrandir ou réduire suivant votre écran

7 – Je suis en mode spot


8 – Cliquez sur l’image pour agrandir ou réduire suivant votre écran

8 – Ce sont des réglages que j’ai affiné au fur et à mesure de mes essais mais vous pouvez changer et faire vos propres réglages : Mode manuel, déclencheur filaire, 100mm macro – F/16 normalement, j’ai pris la photo avant de changer l’ouverture – 1/8 secondes – ISO 400 – réglage balance des blancs sur Incandescent ou Tungstène selon vos ampoules – collimateur central seulement.

Cliquez sur l’image pour agrandir ou réduire suivant votre écran

La seringue avec l’aiguille qui me sert à poser délicatement les gouttes


9 – Cliquez sur l’image pour agrandir ou réduire suivant votre écran

9 – Je travaille toujours avec l’écran (live-view), voilà ce que j’obtiens quand je fais la mise au point manuelle. Je peux augmenter la taille de mon sujet sur l’écran avec une fonction X5 et X10, c’est très appréciable!

Les photos que vous allez voir ont été réalisées avec les mêmes distances et réglages que je cite au-dessus. Je travaille la photo pour le recadrage sous Lightroom et la netteté. Ensuite je passe sous Photoshop pour enlever d’éventuelles tâches d’objectif ou de capteur avec l’outil Tampon de duplication.


10 – Cliquez sur l’image pour agrandir ou réduire suivant votre écran

10 – Après recadrage : photo avec 1 goutte


11 – Cliquez sur l’image pour agrandir ou réduire suivant votre écran

11 – Après recadrage : photo avec 2 gouttes

Voilà, c’est fini, le but était d’expliquer ma méthode mais vous trouverez sur le net des tutos également, faites vos propres réglages sur votre boitier, votre éclairage aussi, des essais, j’ai eu beaucoup de ratés au départ et ensuite quand on trouve sa recette et que le résultat semble correct, c’est plaisant. Ce making of donne une idée pour la préparation. J’ai d’autres projets de goutte sur d’autres supports mais chut 🤫 . J’espère que j’ai été clair et n’hésitez pas à poser des questions. Bon week-end à toutes et à tous 😉

57 réflexions au sujet de “Making of Photos : Gouttes”

  1. super merci pour les explications moi je travaille sur Photoshop exclusivement et camera raw je fais mes catalogues avec vieuwNX de Nikon depuis des lustres car dans Photoshop il y a plein de trucs pour l amélioration de netteté etc que je pratique tout le temps

    Aimé par 1 personne

  2. Montrer le making-of est une très bonne idée que j’apprécie toujours, comme beaucoup de personnes. Le tien est très bien fait et documenté. Bravo pour l’effort !
    J’imagine que le « dépôt » de goutte sur la feuille exige un certain doigté. Ni trop, ni trop peu.

    Aimé par 1 personne

    1. Comme toi j’aime bien montrer l’envers du décor, j’utilise une seringue avec une aiguille pour déposer la goutte, c’est très délicat, trembler le moins possible et sur certaines textures de feuilles, la goutte glisse sans mouiller la feuille, c’est « l’effet Lotus ». Mais je vais mettre une photo de la seringue en fin de mon article ツ

      Aimé par 1 personne

  3. Plus sérieusement, merci infiniment du mal que tu te donnes pour toutes ces explications, et merci pour ta générosité.
    Vraiment, tes photos, tu les mérites !
    Je pense avoir compris le principe, même si je ferai plus simple. Je n’ai pas la place de garder une telle installation chez moi, ou alors au garage, mais le garage déborde !
    Il faudrait le faire en mode qui se replie ! 😀

    En fait ta fleur est bien plus grande que celle avec laquelle j’avais fait mes quelques tests, je vais donc essayer ainsi. Encore merci !

    Aimé par 1 personne

    1. Mais de rien Pastelle, ça me fait plaisir et mon installation est dans mon garage bien encombré aussi mais j’ai réussi à trouvé un petit endroit et que je recouvre avec un drap pour la poussière. La fleur artificielle ou fraiche doit être assez grande comme tu peux le constater, c’est sans doute pour cela que tu ne voyais pas ta fleur 💡. Je te souhaite un bon week-end et de bons essais de nouveau ツ

      J'aime

  4. Super ton petit Studio photo et ton explication making of photo. J’avoue que c’est un peu trop technique et compliqué pour moi. Mais on voit d’où tu réalises tes magnifiques photos et le résultat 🙂 C’est du grand Art! Je me bats déjà avec Photoshop 😀 alors avoir un studio photo j’image même pas 🙂 Bon Week-end Stéphane. Bisous sucrés.

    Aimé par 1 personne

    1. Pastelle et Robert (d’autres personnes peut-être) m’avait demandé comment je faisais et comme j’aime bien montrer l’envers du décor, c’était l’occasion de montrer mon mini studio d’intérieur que j’ai fabriqué, mais comme tu dis, on voit comment ça se passe quand je suis dans mon garage avec mon enceinte Bluetooth, ah oui, musique oblige 😃. Hum, merci bisous sucrés et moi bisous chaleureux et plein de tendresse 🤗

      Aimé par 1 personne

      1. C’est une très belle explication pour ceux qui veulent installer un mini studio photo chez eux. Et oui musique oblige, comme pour moi, quand je travaille sur mon blog 🙂 avec mon lecteur Mp3. ça me donne la pêche et de l’entrain. T’es un ange Stéphane 🙂 Bisous sucrés et parfumés ❤

        Aimé par 1 personne

  5. Mon cher Stephane j’en demandais pas temps! Enfin j’ai appris comment ça se fait. Mais je salue ta générosité et ta créativité et tout comme Marie je trouve que c’est trop de boulot pour mon pauvre dos et je n’ai plus la patience…alors je m’en retourne à mes textures et mes pochettes CD😉

    Aimé par 1 personne

    1. Mais c’était avec plaisir de te montrer mon travail photographique d’intérieur, il est vrai que ça demande un peu plus de temps pour ce genre de photos, ce n’est pas la même approche à l’extérieur. Pour la continuité de tes textures et pochettes CD c’est un vrai régal, je montrerais ma façon de procéder un jour (Marie m’avait demandé). Merci, bon week-end Robert ツ

      J'aime

  6. tout travail porte ces fruits, quand on se donne du temps et du mal a créer une image ça se voit mais ça ne se comprend pas forcément. Comme au cinéma quand on voit des scènes de 20 secondes on a du mal a comprendre que ça prend deux heures a tourner. C’est très généreux de ta part de faire ce making off et bravo pour ça.

    Aimé par 1 personne

    1. C’est un vrai plaisir de montrer l’envers du décor et au cinéma je suis un fan des effets spéciaux, j’aime tout ce qui se passe derrière les coulisses d’un film, d’une scène! En effet il faut beaucoup de préparatif pour quelques secondes de vue. Merci en tout cas Alexandros ツ

      Aimé par 1 personne

  7. Un tout grand merci Stéphane pour toutes tes explications et d’avoir pris le temps de démontrer chaque étape. Je suis émerveillée de ce que tu arrives à faire. Encore merci et toutes mes félicitations pour ton travail d’intérieur. J’ai toujours aimé voir les reflets dans les gouttes d’eau, c’est tellement beau. Bravo pour tout.
    Bonne soirée, bisous.

    Aimé par 1 personne

  8. Cher Stéphane, je suis stupéfait par le travail d’excellence que tu as réalisé, pour toutes ces explications à suivre à la lettre et comme tous ici je reste admiratif. Mais néanmoins j’ai vu que pour faire tout ton montage, l’ensemble est fixé par des équerres, je m’attendais à des queues d’aronde et /ou tenons et mortaises, toi qui aime la précision … Je sais j’exagère ! Encore une fois de plus c’est de l’excellent travail au tant de la fabrication que de la réalisation des photos. En un mot c’est le top.
    Bonne soirée. Amitiés.

    Aimé par 1 personne

    1. C’est vrai, pour la fabrication, j’ai été au plus simple mais tu as raison j’aime la précision mais tu es un connaisseur dans le bois, ça se sent dans tes mots! En fait je voulais vite tester mon installation mais maintenant je vais pouvoir l’améliorer! Merci mon cher Christian c’est toujours un plaisir de te lire, bonne nuit ツ

      Aimé par 1 personne

  9. Bon jour,
    Diantre, quel travail en amont … je perçois comme un vrai scénario construit pour une mise en image … parfaite … la création n’est pas dû au hasard … et le résultat est absolument superbe … je me demande si c’est possible de faire de même, avec la même idée… faire découvrir l’arrière plan de la création d’une histoire écrite …
    En tout cas, une véritable mise en images de votre (vos) création (s) …
    Max-Louis

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour et bienvenue IOTOP! Il est vrai que dans la photo, j’étudie chaque détail qui va faire la différence avec celle d’avant! Je suis minutieux dans ma passion! C’est une très bonne question concernant la littérature : comment on élabore un poème, un texte, un essai? Est-ce possible de rentrer dans les coulisses de l’âme d’un écrivain? Très certainement mais quand on sonde l’âme c’est sans doute un peu de soi que l’on parle, peut-être 🙂. Merci pour votre commentaire et votre visite, bonne soirée ツ

      Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s